Axe 4. Action publique et biens communs



L’IDHE.S entend conforter la solide expérience acquise dans l’analyse des politiques publiques, et plus largement des diverses modalités de l’action publique, envisagées dans la longue durée. Une attention particulière sera donnée aux moments de crises comme les guerres, ou de mise en cause idéologique aux XXe et XXIe siècles, à la fois en France et au niveau de l’Union Européenne, en analysant les effets de la tension entre la logique juridico-politique des activités jugées d’intérêt général, et les logiques économiques et financières des marchés.

L’interrogation est élargie par la notion de « biens communs » revisitée par Elinor Ostrom, qui invite à mettre l’accent sur les modalités de gestion collective des « communs », et met ainsi en cause la partition binaire usuelle entre public et privé : nous sommes conduits à réexaminer les procédures d’allocation des biens et des services, en dépassant la stricte opposition entre propriété et appropriation, et à reconsidérer la diversité des formes de régulation collective des usages des ressources. Cette problématique permet d’interroger tout autant les questions environnementales (les communs naturels), les questions de propriété intellectuelle (les communs de la connaissance) et les controverses juridico-politiques éclairant les débats particulièrement sensibles liés à la marchandisation contemporaine.







 


Activités scientifiques

2016-2017


2015-2016

Publications

Mis à jour le 22 novembre 2016